Edusismo.orgSantéCBDComment faire pour devenir revendeur de CBD ?

Comment faire pour devenir revendeur de CBD ?

Une autre lecture ?

Comment se faire prescrire du CBD ?

Vu les différents avantages dont les produits CBD font...

Comment utiliser la fleur de CBD ?

Le CBD fait beaucoup parler de lui ces dernières...

Quelles sont les utilisations et les effets des terpènes ?

Si vous venez tout juste d’intégrer le monde du...

Comment se passe la production de CBD en France ?

Malgré la légalisation de la commercialisation de certains produits...

Comment vendre du CBD dans un shop en France ?

Depuis la légalisation du CBD en petit dosage en...

Le CBD est un sujet d’actualité, et ce, depuis sa légalisation en France en 2017. Depuis, on le retrouve sous plusieurs formes différentes et contenues dans plusieurs produits à usages divergents. Comme c’est le cas de sa consommation accrue, les magasins dédiés se sont vu multipliés ces toutes dernières années. Pour vendre du CBD, il faut toutefois prendre certaines mesures en charge. On vous explique tout cela plus en détails dans le présent article.

Le CBD, de quoi, s’agit-il plus exactement ?

Pour commencer, le CBD est une molécule contenue dans le chanvre. Elle est connue pour ne pas disposer d’effet stupéfiant ou addictif. Au contraire, elle relève des vertus thérapeutiques et relaxantes. À l’opposé des THC, qui lui relève des effets psychotropes. On peut notamment citer ses vertus anti-inflammatoires, antiallergiques et antibactériennes. Qui font de lui un très bon complément dans le cas de maladies chroniques, telles les maladies cardiovasculaires. Ayant peu d’effets secondaires, le CBD peut causer dans certains cas des engourdissement brefs et une légère somnolence.

Quelle réglementation régirent la vente et la consommation du CBD en France ?

Le chanvre à l’origine du CBD est une plante connue depuis longtemps. Et de nos jours, il est utilisé comme matière première dans différents domaines commerciaux. Comme pour le textile ou bien pour les produits d’isolation dans les bâtiments.
Contenant plusieurs composantes, le cannabis est majoritairement connu pour les effets des THC. Psychotrope et addictif, le THC est strictement interdit en France. Puisqu’il figure sur la liste des substances classées comme stupéfiants qui figure dans l’article du 22 février 1990. Bien que la découverte du CBD s’est faite au début des années 60, on ne s’est réellement penché dessus qu’en ses dernières années. Il est alors légal en termes d’acquisition et de vente en France. Cependant, une prise en compte de l’Arrêté du 22 août 1990 portant application de l’article R. 5 132 686 en relation avec le code de la santé publique pour le cannabis, est obligatoire. Puisque celui-ci régit les indications concernant les variétés de cannabis autorisées pour l’extraction du CBD. À savoir, sauf celles qui contiennent un taux élevé de ce dernier et un taux de THC ne dépassant pas les 0,2 %. Il est à noter que ce taux est relatif à la France et qu’il est variant selon le pays.
Et justement si dans d’autres pays tels que la Suisse ou la Belgique, la vente de feuilles de cannabis CBD est légalisée. Il faut savoir qu’en France, même l’usage des fleurs plus l’extraction du CBD est interdite. Et seule la tige et les graines sont utilisées pour cette pratique. Pourtant, àcause d’un flou dans la législation, la vente et l’utilisation de fleur CBD en matière première reste toléré !

Comment peut-on alors vendre du CBD ?

Comme pour le cas de tous les autres commerces et magasins, pour vendre en effet du CBD, il vous faut surtout faire une inscription dans le Registre de Commerce et des sociétés. Vous pouvez alors vendre votre CBD que vous ayez :

  • Un nouveau shop en ligne ou en physique,
  • Un ancien magasin spécialisé dans la vape,
  • Un buraliste ou un bureau tabac.

Ce qu’il faut surtout garder en tête quand vous vous apprêtez à commercialiser du CBD, ce sont les conditions relevant de la nature de votre produit. Ainsi, seul un CBD extrait de variétés de chanvre autorisées est vendu. Mais aussi seuls des produits finaux, ayant un moindre taux de THC et aucune promotion des potentielles vertus médicales, sont à commercialiser. Pour finir, et après avoir traité du lieu et du produit de vente, on revient sur les caractéristiques du vendeur. Appelée aussi revendeur de CBD, toute personne se lançant dans ce commerce se doit d’être bien informé sur le sujet. Cela lui permet non seulement de bien présenter son produit, mais aussi de bien servir sa clientèle de la manière la plus appropriée. Prenant compte de ses antécédents, le vendeur se doit de proposer à son client une offre qui lui convient et ne l’incite en rien à des consommations superflues. Un revendeur de CBD se doit aussi d’avertir ses clients sur les potentiels effets secondaires que représente cette substance. Mais aussi à veiller qu’aucune personne étant sous traitement médical, n’en consomme sans approbation de son médecin. On citera notamment l’interdiction d’acquisition pour les moins de 18 ans.