Edusismo.orgFamillePourquoi les familles monoparentales souffrent d'exclusion sociale ?

Pourquoi les familles monoparentales souffrent d’exclusion sociale ?

Une autre lecture ?

Comment acheter une structure gonflable géante ?

Nous sommes à l'approche de l'été, vous travaillez dans...

Comment choisir votre table d’honneur pour votre mariage ?

Célébrer son union c’est tellement beau, en revanche, c’est...

Comment regarder un programme TV sur ordinateur ?

Si vous aimez regarder la télévision, mais que vous...

Quel est le prix d’une structure gonflable ?

Vous avez un jardin chez-vous et vous voulez acheter...

Quel réel rapport entre la monoparentalité suite à un divorce et la délinquance juvénile ?

Fortement contestée, la liaison entre les divorces, délinquances juvéniles...

En France, après une séparation, un divorce ou un décès, de plus en plus de parents élèvent seuls leurs enfants. Ce type de situations est difficile pour ces parents dont la majorité sont des femmes. Il existe très peu d’aides aux familles monoparentales, les mesures qui sont prises à cet effet sont insuffisantes, et ces parents se retrouvent avec de grands problèmes personnels et professionnels et sont souvent exclus socialement.

Difficultés financières pour les familles monoparentales

Les difficultés financières sont souvent en rapport avec le manque d’emploi pour les parents seuls, notamment pour les mères, c’est celles qui sont le plus touchées par cette situation. 15 % de ces femmes sont au chômage, et ce taux atteint les 33 % pour les mamans qui ont deux enfants ou plus. Gérer son emploi en plus de ses enfants, surtout s’ils sont en bas âge, est souvent très compliqué lorsqu’on est seul, c’est également difficile financièrement de se faire garder ses enfants en crèche. Ces mères ont pour la plupart des conditions très précaires dans le monde du travail, la majorité d’entre elles ont un contrat à durée déterminée ou un travail à temps partiel, ce qui ne suffit pas à arrondir les fins de mois. Et pour finir, les femmes seules avec des enfants sont dans la catégorie socioprofessionnelle la moins favorisée.

Logements de moins bonne qualité et exclusion sociale pour les familles monoparentales

Contrairement aux autres types de famille, les familles monoparentales jugent que les logements qu’on leur attribue sont de moins bonnes qualités, elles souffrent donc d’exclusion sociale et de marginalisation. La plupart de ces familles vivent dans des logements plus petits que ceux attribués aux autres familles, même avec trois enfants ou plus. Concernant le prix de l’immobilier, il est très élevé et beaucoup de parents en souffrent énormément, surtout dans les grandes villes. Il n’est donc souvent pas possible pour une famille monoparentale de se payer un logement correct assez grand pour toute la famille. La solution qui leur semble la plus faisable reste les logements sociaux, mais pour cela, elles doivent rejoindre les grandes villes, même si elles n’en ont pas forcément envie.

Quelles sont les aides proposées pour les familles monoparentales ?

Il existe certaines aides pour les familles monoparentales comme :

  • les pensions alimentaires ;
  • les aides sociales ;
  • vers les initiatives d’entreprises.

Plusieurs familles deviennent monoparentales à cause de divorces, la réglementation oblige le versement d’une pension au parent qui se charge de la garde des enfants, toutefois, ce paiement est très souvent un sujet de conflits, jusqu’à 40 % des pensions ne sont pas payées en France. Quant aux aides sociales, il est possible pour un parent seul d’avoir une aide financière de la part de l’état, comme le RSA, le montant de ce dernier se fait en fonction du nombre d’enfants et des revenus du foyer. Sinon, il y a l’ASF, l’Allocation de Soutien Familial, qui permet une aide spéciale aux parents qui élèvent seuls leurs enfants, elle est versée sous certaines conditions comme avoir au moins un enfant à charge, vivre seul, et ne pas recevoir de pension de la part de l’autre parent. Il existe encore d’autres aides comme celle pour la garde des enfants ou leur scolarité, mais elles sont jugées toujours insuffisantes. Pour finir, quelques initiatives sur les aides dans les entreprises pour les parents élevant seuls leurs enfants commencent à voir le jour. L’objectif de ces démarches est d’améliorer la situation de ces employés pour qu’ils puissent concilier vie familiale et vie professionnelle, mais surtout pour arrêter la discrimination de ces parents qui élèvent seuls leurs enfants, ce n’est pas de cette manière qu’on juge un employé. Il faut alors continuer dans cette lancée pour éviter au maximum l’isolation des familles monoparentales et arrêter leur exclusion sociale.