Edusismo.orgMaisonToitureIsolation sous toiture entre chevrons : tout ce qu'il faut savoir !

Isolation sous toiture entre chevrons : tout ce qu’il faut savoir !

Une autre lecture ?

Quelles sont les particularités du goudron pour toiture ?

Rien ne peut égaler le goudron lorsqu'il s'agit de...

À quoi se résument les types de toiture ?

L'une des principales étapes à respecter lors de toute...

Comment démousser sa toiture ?

Nettoyer et enlever la mousse sur le toit est...

Quel est le prix d’une toiture en ardoise ?

Le toit d'une maison est une partie très importante...

L’isolation de toiture est un bon atout pour l’amélioration de l’isolation de votre habitation. En effet, d’après quelques études, il s’avérerait qu’environ ¼ de la chaleur présente au sein des habitations non isolées serait perdue en raison donc d’une mauvaise isolation. Ainsi, cette dernière est une alternative à la fois efficace, simple, et économique vous permettant de réduire au maximum les pertes de chaleur durant les périodes hivernales vous réduisant donc vos facturations en termes de chauffage.

De ce fait, et afin de mieux protéger votre maison, il est fortement recommandé d’installer une bonne isolation le tout en respectant les normes de construction régies par le gouvernement à travers les Document Techniques Unifiées (DTU). Ainsi, nous verrons tout au long de cet article, tous les points-clés en rapport à la mise en place d’une isolation sous toiture.

À quoi sert une isolation entre chevrons ?

Environ 40 % des pertes énergétiques d’une habitation sont essentiellement dues à une mauvaise isolation de l’habitat. Ainsi, si votre toiture n’est pas isolée correctement, l’air conditionné dans votre maison s’échappera facilement. De ce fait, l’installation d’une isolation de toiture ou plus également appelée “ponts thermiques” dans le monde des professionnels du bâtiment, vous aidera à lutter contre ces pertes thermiques, représentant un coût considérable en matière énergétique.

L’isolation entres chevrons reste l’une des meilleures alternatives, car plus simple à installer mais également plus économique que les autres types d’isolations proposées sur le marché. Il faut noter que le chevron est un matériau constitué de pièces de bois, capables de supporter le poids des littéraux, lambourdes mais aussi des voliges.

Pour ce qui concerne les isolations entres chevrons sous toitures, les matériaux utilisés prennent généralement une forme de rouleaux ou panneaux à moitié rigides. Il vous est possible ainsi d’opter pour deux types d’isolations à savoir :

  • l’isolation en simple couche : cette dernière est située entre les chevrons tout en étant recouverte d’un pare vapeur et d’un revêtement pour consolider la structure ;

  • l’isolation en double couche : la première couche suit le même principe que la précédente à la seule différence que nous venons ajouter à cela une seconde, de manière perpendiculaire à l’aide de suspentes. C’est à l’issue de cette pose que le pare-vapeur est positionné sur le dessus.

Quels types d’isolants choisir pour une isolation entre chevrons ?

Dans le but de bien isoler son habitation, il est primordial de choisir minutieusement les isolants adéquats à une isolation entre chevrons. Il existe sur le marché plusieurs isolants permettant l’installation d’une isolation entre chevrons tels que :

  • la laine minérale : laine de verre et la laine de roches ;

  • la laine végétale : laine de coton, laine de chanvre, laine de lin et laine de biosourcés ;

  • l’isolant synthétique : ouate de polyester, polyester expansé.

Cependant, les composants de votre isolant ne suffisent pas à faire le bon choix, en effet, l’épaisseur de ce dernier est également à prendre en considération. Ainsi, plus l’épaisseur de votre isolant est importante plus l’efficacité en termes d’isolation sera considérable.

Quels coûts prévoir pour une isolation entre chevrons ?

Il est généralement difficile de définir un budget pour une isolation entre chevrons à vue d’œil. Plusieurs paramètres rentrent en jeu dans l’élévation des coûts de construction à savoir :

  • la surface isolée ;

  • le type de pose (simple / double) ;

  • l’isolant choisi ;

  • le type de revêtement de vos finitions ;

  • les difficultés liées aux travaux.

Le budget pour une isolation entre chevrons peut être certes volumineux dans un premier temps, mais toutefois ce montant sera transformé en investissement à long terme, et vous serez rentabilisé grâce aux économies considérables en matière d’énergies.