Edusismo.orgMaisonToitureDe quoi consiste l'isolation toiture par l'extérieur ?

De quoi consiste l’isolation toiture par l’extérieur ?

Une autre lecture ?

Comment bien entretenir la tôle de la toiture ?

Une toiture peut être conçue en plusieurs matières, parmi...

Comment réparer la toiture en tuile ?

Comme toutes les composantes d'une maison, la toiture est...

Quelles sont les particularités du goudron pour toiture ?

Rien ne peut égaler le goudron lorsqu'il s'agit de...

Il est bien connu que le toit de la maison est la pièce la plus délicate de celle-ci. En effet, à cet endroit, se produisent les plus grandes déperditions thermiques. L’isolation de la toiture par l’extérieur, pourtant peu répandue, se révèle comme une option sûre et solide. Au-delà de son aspect embellissant pour l’extérieur des habitations, l’isolation par l’extérieur offre la possibilité de réaménager son intérieur sans devoir pour autant rétrécir l’espace sous les combles.
Nous vous proposons dans cet article d’en savoir plus sur les diverses techniques d’isolation.

En quoi consistent les divers moyens d’isolation de la toiture par l’extérieur ?

L’isolation de la toiture par l’extérieur se fait principalement de deux façons distinctes. Ainsi, il est possible de procéder à une isolation entre les chevrons qui composent la toiture. Ou bien une isolation thermique qui est effectuée par-dessus les chevrons, il s’agit de la technique du sarking.

Une isolation thermique entre les chevrons

Il est tout à fait envisageable d’isoler la toiture en se plaçant entre les différents composants de celle-ci. La densité de l’isolant à appliquer n’est pas déterminante dans la mesure où celui-ci ne viendra pas encombrer la zone d’habitation. Les isolants en vrac conviennent parfaitement puisqu’il leur suffit de combler les bacs de toiture selon l’épaisseur voulue. Cette méthode combine à la fois fonctionnalité, efficacité et respect des normes environnementales.
Concernant une isolation en bottes de paille, il s’agit de réaliser les madriers en suivant les proportions des bottes. Pour atténuer notamment le problème des ponts thermiques, le dimensionnement des caissons est à effectuer en proximité de l’isolant ou bien l’inverse.
En effet, ici, des coussins porteurs, précédemment garnis de paille en usine, furent placés sur les pans de la charpente.

Le sarking : une isolation thermique au-dessus des chevrons

Le sarking est conçu pour les toits de type classique à pannes et chevrons. Sur une latte solide qui sera maintenue sur les chevrons et en simple épaisseur comme en double couche, un lit d’isolant solide sera posé. Il s’agit d’une solution idéale pour ceux qui apprécient la charpente visible. Elle offre en effet un choix étendu de revêtements de toiture. Le sarking minimise fortement la problématique des ponts thermiques. Il constitue également sur le plan de l’étanchéité à l’air une garantie conforme aux exigences énergétiques du PEB actuel.
Par ailleurs, cette méthode, pratiquée par l’extérieur, est également possible dans le cadre d’un projet de réhabilitation lorsque le comble actuel est bas. En effet, cela permet de garder un espace important dans les combles.

Qu’est-ce que je dois choisir comme isolant pour ma toiture ?

On trouve un grand choix d’isolants en vente actuellement. Ceux-ci se caractérisent notamment de par leur format, leurs qualités thermiques ainsi que leur coût. Il est judicieux de miser sur un isolant adapté à sa situation.

  • Les isolants synthétiques : ils sont conçus en matière de polyuréthane qui résistent fortement à l’humidité.
  • Les isolants naturels : ceux-ci se démarquent grâce à leur pérennité et leur capacité de faire face aux assauts externes : il s’agit de la fibre de bois, la laine de mouton et autres.
  • Les isolants minéraux : il s’agit d’isolants réutilisables et propices à la constitution d’un milieu de vie écologique. Il s’agit des isolants en laine de roche et en laine de verre.

Les atouts et les contraintes liés à l’isolation de la toiture par l’extérieur

Quand il faut réaliser ce genre de rénovation énergétique, il faut considérer non seulement les atouts, mais également les contraintes de cette solution. En parlant des atouts, il s’agit là d’une méthode particulièrement judicieuse puisqu’elle exclut toute possibilité de ponts thermiques. Par ailleurs, l’intérieur du toit demeure intact étant donné que celui-ci ne sera pas concerné.
Enfin, il s’agit d’une solution économique puisque son objectif est de baisser les consommations thermiques. En ce qui concerne les inconvénients, il faut savoir que cette solution ne peut pas toujours être appliquée et que son coût est assez élevé.