Edusismo.orgFamilleQue faut-il savoir sur les aides sociales en monoparentalité ?

Que faut-il savoir sur les aides sociales en monoparentalité ?

Une autre lecture ?

Comment acheter une structure gonflable géante ?

Nous sommes à l'approche de l'été, vous travaillez dans...

Comment choisir votre table d’honneur pour votre mariage ?

Célébrer son union c’est tellement beau, en revanche, c’est...

Comment regarder un programme TV sur ordinateur ?

Si vous aimez regarder la télévision, mais que vous...

Quel est le prix d’une structure gonflable ?

Vous avez un jardin chez-vous et vous voulez acheter...

Quel réel rapport entre la monoparentalité suite à un divorce et la délinquance juvénile ?

Fortement contestée, la liaison entre les divorces, délinquances juvéniles...

Les séparations de couples génèrent des séquelles parfois inguérissables chez le petit. En effet, les conséquences d’une telle décision peuvent influencer les enfants négativement. Bien que la situation de monoparentalité soit vécue par plusieurs personnes, pour différentes raisons, à savoir la séparation des parents ou la mort de l’un des deux ou encore suite à des adoptions ou les enfants sans père, tout cela développe une instabilité chez l’enfant et peut créer en lui des complexes.

Cependant, ce n’est pas si négatif que cela puisque nous pouvons retrouver une multitude d’avantages à cette situation. D’ailleurs, dans cette revue, nous allons vous parler des aides sociales monoparentales.

Tout savoir sur l’aide sociale de la pension alimentaire monoparentale

Il se peut que les personnes vivant en monoparentalité retrouvent leur âme sœur et commencent un nouveau chapitre. Malheureusement, dans un tel cas, l’aide à l’ASF ne sera plus attribuée. Toutefois, il y a toujours l’aide concernant le recouvrement des pensions alimentaires, dont vous pouvez bénéficier si jamais vous tombez dans un cas d’impayé.

Pour en bénéficier en revanche, vous serez soumis à un ensemble de conditions, à savoir :

  • Vos enfants doivent avoir moins de dix-huit ans ;
  • Ils doivent être à votre charge ;
  • Vous devez disposer d’un papier justificatif mentionnent votre droit à une pension alimentaire.

En effet, avant de réclamer la pension, vous devez vous assurer de répondre à toutes les conditions imposées citées précédemment. Toutefois, il se peut que même si vous répondez à toutes les conditions votre pension alimentaire se bloque, car vous vous êtes mis avec une nouvelle personne, dans ce cas-là, vous serez obligé de faire appel à un huissier pour vous faire un recours.

Pour ce faire, il vous suffit de présenter un mandat à la CAF, afin que vous puissiez initier la démarche de recouvrement de votre pension alimentaire. Dans le cas où on vous l’accorde, il vous suffit de remplir le formulaire adéquat à votre situation, prenez l’option impayée, puis retransmettez-le à la CAF ainsi que tous les justificatifs. De cette façon, vous allez pouvoir y bénéficier de nouveau.

Tout savoir sur l’aide sociale monoparentale attribuée par Pôle Emploi

Toutes les personnes en situation de monoparentalité peuvent bénéficier d’une aide dite de L’AGEPI qui est délivrée par Pôle Emploi. Pour en bénéficier, vous devez déjà chercher un boulot non indemnisé ou encore un boulot percevant une allocation qui n’excède pas le minimum de l’ARE, alias l’aide au retour à l’emploi.

Il vous suffit de commencer une sorte de formation, qui peut être supérieure à quarante heures. Évidemment, vous devez avoir aussi à votre charge votre enfant. Toutefois, il y a malheureusement une restriction sur son âge ; il ne doit pas être âgé de plus de 10 ans.

Et enfin, vous devez obligatoirement être seul. En effet, pour percevoir un montant allant de 170 euros et qui peut s’incrémenter jusqu’à 520 euros par mois en fonction de votre situation, vous devez être le seul parent de l’enfant. De plus, sachez que le nombre d’enfants influence clairement ce chiffre.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de Pôle Emploi, vous pouvez en tout cas bénéficier de cette aide une fois par an.

L’aide sociale monoparentale attribuée par l’allocation de soutien familial

Afin de bénéficier de l’aide ASF, vous devez être logé en France dans un premier temps ainsi qu’avoir votre petit sous votre charge. Celui-ci ne doit pas être âgé de plus de 20 ans. Le grand avantage de cette aide, c’est que peu importe si le tuteur légal refait sa vie ou pas, il est possible d’en bénéficier durant 4 mois d’affilée avec un montant qui avoisine les 110 euros par mois.

Au-delà de ces quatre mois, vous pouvez continuer à en bénéficier si vous arrivez à justifier que vous ne bénéficiez toujours pas d’une pension alimentaire, car dans le cas où on vous accorde la pension alimentaire, vous n’aurez plus le droit à la pension ASF, sauf si votre compagnon arrête de payer la pension alimentaire, dans ce cas-là, vous percevrez des aides.