Edusismo.orgFamilleQue faut-il savoir sur les allocations monoparentales ?

Que faut-il savoir sur les allocations monoparentales ?

Une autre lecture ?

Comment acheter une structure gonflable géante ?

Nous sommes à l'approche de l'été, vous travaillez dans...

Comment choisir votre table d’honneur pour votre mariage ?

Célébrer son union c’est tellement beau, en revanche, c’est...

Comment regarder un programme TV sur ordinateur ?

Si vous aimez regarder la télévision, mais que vous...

Quel est le prix d’une structure gonflable ?

Vous avez un jardin chez-vous et vous voulez acheter...

Quel réel rapport entre la monoparentalité suite à un divorce et la délinquance juvénile ?

Fortement contestée, la liaison entre les divorces, délinquances juvéniles...

Un enfant vivant sans parents ou encore, avec un seul parent uniquement, ne mène pas une vie facile. Plusieurs séquelles peuvent faire surface entraînant des complexes, voire des troubles psychologiques pesants. Ce n’est pas non plus facile d’être en monoparentalité, mais malheureusement, c’est une situation vécue par plusieurs personnes en France actuellement. Que ce soit suite à un divorce, une séparation, la mort de l’un des conjoints ou encore une adoption, diverses circonstances peuvent entraîner la monoparentalité. Heureusement, il existe des allocations monoparentales et nous allons vous en parler.

Qui est considéré comme famille monoparentale ?

Certaines personnes se sentent confuses vis-à-vis du terme de “famille monoparentale”, sachez que celui-ci est attribué à toute personne s’occupant de son enfant toute seule, que ce soit :

  • Votre propre enfant ;
  • Votre enfant adoptif ;
  • Vos nièces ;
  • Vos petits-enfants ;
  • Vos beaux-enfants, etc.

Vous l’aurez compris, toute personne ayant à sa charge un ou plusieurs enfants reçoit des allocations familiales et fait ainsi partie d’une famille monoparentale. Toutefois, sachez que cela s’applique aussi si vous habitez dans la même maison que votre père ou encore une personne avec qui vous avez un lien de parenté tout en ayant à votre charge votre enfant.

Bien que ce soit une situation très compliquée, mais à présent, elle est gérable, une femme peut parfaitement avoir à sa charge un enfant sans avoir pour autant un compagnon, idem pour l’enfant, il peut parfaitement surpasser cette épreuve, bien que ce soit difficile parfois, mais un bon suivi psychologique fera l’affaire. En effet, des séances régulières chez le psychologue pourraient l’aider à surmonter tout cela.

Tout savoir sur l’aide sociale monoparentale attribuée par l’allocation familiale

Les allocations de soutien familiales dites ASF sont attribuées par la CAF qui est la caisse des allocations familiales. Vous pouvez également les recevoir de chez MSA qui est la mutualité sociale agricole. Ces allocations sont une sorte d’aide dédiée aux personnes en situation de monoparentalité, le montant varie en fonction de plusieurs éléments, à savoir le nombre d’enfants.

Cette aide est attribuée à toute personne qui ne bénéficie pas d’une pension alimentaire que le père devrait payer pour son enfant. Par contre, sachez que cette aide n’excède pas les 120 euros par petit.

Toutefois, même les personnes qui bénéficient d’une pension alimentaire peuvent recevoir une aide ASF dans le cas où elles ne reçoivent pas leur pension. Par contre, elles devront la reverser une fois qu’elles auront reçu leur pension.

Comment bénéficier des allocations familiales dans des situations monoparentales ?

Sachez qu’il existe un ensemble d’aides ainsi que dispositifs mis en place afin d’épauler les personnes dans de telles situations, si vous en faites partie, sachez que vous pouvez bénéficier des :

  • Allocations familiales ;
  • Compléments familiaux ;
  • Avantages des crèches ;
  • Avantages pour les locations de logement, etc.

Toutefois, pour en bénéficier, vous êtes soumis à un ensemble de règles. D’abord, vous devez habiter seul et dans le territoire français. Il y a aussi une restriction au niveau de l’âge de vos enfants ; ils ne doivent pas avoir plus de 20 ans peu importe le nombre.

Enfin, pour pouvoir en bénéficier, vous devez soit être en situation où vous avez perdu votre conjoint ou bien dans le cas où votre petit n’a jamais rencontré son père ou bien sa mère. Vous ne devez pas aussi recevoir de pensions alimentaires fixées à la charge d’un tuteur.

Cela dit, même les enfants qui n’arrivent pas à recevoir une pension alimentaire, par exemple dans le cas où le père n’a pas réussi à payer ce mois, peuvent parfaitement bénéficier de l’ASF. De plus, si ce dernier n’arrive à payer que la moitié, l’aide sera toujours versée.

Enfin, sachez que chaque mois, le père de l’enfant devrait verser au moins 120 euros en guise de pension alimentaire.