Edusismo.orgFamilleComment les familles monoparentales gèrent cette crise de Covid ?

Comment les familles monoparentales gèrent cette crise de Covid ?

Une autre lecture ?

Comment acheter une structure gonflable géante ?

Nous sommes à l'approche de l'été, vous travaillez dans...

Comment choisir votre table d’honneur pour votre mariage ?

Célébrer son union c’est tellement beau, en revanche, c’est...

Comment regarder un programme TV sur ordinateur ?

Si vous aimez regarder la télévision, mais que vous...

Quel est le prix d’une structure gonflable ?

Vous avez un jardin chez-vous et vous voulez acheter...

Qu’est-ce qu’est la garde partagée et quel est son fonctionnement ?

Les familles monoparentales se propagent dans notre société depuis...

Vivre dans les conditions actuelles est très difficile pour les familles monoparentales. En effet, les parents seuls font face à plusieurs types de problèmes et obstacles, parmi ceux-ci, il y a les pertes de revenus et la difficulté de garder les enfants, surtout si la personne travaille en extérieur ou même en télétravail. Depuis la fermeture de toutes les cantines et les difficultés pour trouver des baby-sitters à cause des interdictions de circulation sauf nécessité, les familles monoparentales vivent un vrai enfer surtout si la personne a plus d’un enfant à charge. C’est une nouvelle crise qui nécessite plus d’attention et des solutions rapides.

Les familles monoparentales face à la Covid-19

Cela fait plus d’une année que nous sommes, de par le monde, en période de crise pandémique. Ce sont toujours les familles monoparentales qui souffrent le plus, surtout quand les écoles ferment comme c’est le cas depuis plusieurs mois, les parents seuls se retrouvent face au problème de garde de leurs enfants, spécialement s’ils doivent aussi faire du télétravail en même temps que gérer leur domicile.

En France, il faut savoir qu’une famille sur cinq est une famille monoparentale. C’est ainsi une énorme liste de responsabilités qui retombe sur les épaules d’une personne seule avec ses enfants. Dans la majorité des cas connus, les statistiques parlent de familles monoparentales composées de femmes vivant seules avec un pourcentage qui tourne autour de 85 %. Dans ces cas cités, les enfants à charge peuvent aller jusqu’à 18 ou même 25 ans et avec toutes les restrictions qu’impose la Covid-19 actuellement, les charges commencent sérieusement à se faire sentir lourdement pour ces familles.

Être une famille monoparentale était déjà compliqué sans cette crise sanitaire, de nos jours, la gestion parentale devient vraiment compliquée. Ce sont surtout les femmes qui vivent seules avec leurs enfants qui souffrent le plus, sachant que la société ne leur fait vraiment pas de cadeau.

La crise de logements pour les familles monoparentales

Il faut savoir que les problèmes cités plus haut ne sont qu’un ajout à la liste des soucis déjà existants, les familles monoparentales souffrent de beaucoup de crises de tous types. L’un de ces problèmes concerne le surpeuplement en logement. En temps de confinement, ce type de données est absolument impossible à ignorer. Plus de 23 % des familles monoparentales, de nos jours, vivent dans des logements surpeuplés, contre seulement 10 % des familles classiques qui vivent en surpeuplement. Mais ce n’est pas tout, les familles monoparentales sont aussi sujettes à plusieurs autres crises dont les suivantes :

  • Un taux de pauvreté très élevé : 18 % pour les familles monoparentales ;
  • 35.4 % des parents dans une famille monoparentale sont au chômage ;
  • Des risques de contamination élevés à cause des précautions sanitaires inexistantes.

Lutter contre les répercussions du Coronavirus sur les familles monoparentales

Les familles monoparentales souffrent depuis maintenant plus d’une année dans des circonstances très compliquées et c’est bien à cause de la nouvelle crise sanitaire que la dégradation des foyers monoparentaux est en constante augmentation. Pour cela, plusieurs campagnes de sensibilisation se sont données la mission de viser des foyers monoparentaux pour les aider, il existe aussi des charités qui ont été organisées pour permettre aux personnes les plus démunies d’accéder aux produits de précaution et protection sanitaire contre le coronavirus.

Néanmoins, la quête est encore difficile à accomplir parce que la majorité des familles dans le besoin ne savent pas qu’elles valident les conditions nécessaires pour ce type de dons. C’est dans cette optique que la prévention et la publicité de ce type de campagnes devient bien plus que crucial pour protéger les familles monoparentales qui souffrent en silence durant ces moments.