Edusismo.orgFamilleQuels obstacles font face aux familles monoparentales pour trouver un emploi ?

Quels obstacles font face aux familles monoparentales pour trouver un emploi ?

Une autre lecture ?

Comment acheter une structure gonflable géante ?

Nous sommes à l'approche de l'été, vous travaillez dans...

Comment choisir votre table d’honneur pour votre mariage ?

Célébrer son union c’est tellement beau, en revanche, c’est...

Comment regarder un programme TV sur ordinateur ?

Si vous aimez regarder la télévision, mais que vous...

Quel est le prix d’une structure gonflable ?

Vous avez un jardin chez-vous et vous voulez acheter...

Quel réel rapport entre la monoparentalité suite à un divorce et la délinquance juvénile ?

Fortement contestée, la liaison entre les divorces, délinquances juvéniles...

En 2005, un recensement affirme que plus de 1.7 million des familles sont composées d’un seul parent et d’enfants âgés de moins de 25 ans. Et dans la majorité de ces cas, il s’agit de mères élevant seules leurs enfants. Depuis plusieurs années, le nombre de familles monoparentales ne cesse d’augmenter. Et avec cette augmentation, vient une problématique plus difficile à gérer, en effet, seulement la moitié des mères qui gèrent un foyer à elles seules ont un travail, c’est ainsi que la majorité des familles monoparentales font face à plusieurs problèmes de ressources financières, surtout quand le parent à charge est au chômage.

L’obtention d’un travail concret pour les familles monoparentales

Une vraie question se pose néanmoins, comment peuvent les familles monoparentales s’en sortir, quand, même le travail est difficile d’accès ? C’est la problématique qu’il faut réellement gérer. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, la difficulté des parents seuls à trouver du travail est accentuée. Le fait est que, pour gérer une maison et garder ses enfants, surtout en période de pandémie, les parents se retrouvent dans des situations plutôt compliquées. C’est surtout le fait que si le travail classique est devenu rare à obtenir pour une personne célibataire, il est encore plus difficile pour une personne qui a des enfants à charge de trouver toutes les conditions qui valident les exigences de celle-ci.
C’est dans ce sens, que la majorité des femmes vivant seules se dirigent surtout vers le télétravail, un moyen de subvenir à leurs besoins et garder leurs enfants, nourrissons surtout, à la maison chez eux. En général, cependant, les revenus des familles monoparentales sont vraiment limités, à peine capables de couvrir les dépenses de la location et des différentes factures. Heureusement, il existe des solutions alternatives et des aides externes pour s’en sortir, la CAF, par exemple, offre des allocations via l’ASF, tout dépend des ressources que possède la famille en question.

La famille monoparentale aux revenus très instables

En ce qui concerne les femmes qui vivent seules avec un enfant ou plus, une vraie problématique existe. L’éducation qui se trouve être limitée, affecte grandement l’obtention d’un métier concret et stable, 30 % des femmes vivant dans une famille monoparentale n’ont pas de diplôme supérieur, contrairement à un pourcentage de 23 % pour les familles classiques. C’est pour cela que lorsqu’on parle du marché du travail, les femmes qui cherchent un métier stable, en ayant l’obligation d’élever un enfant ou plus seules, sans un diplôme en main, se retrouvent dans une situation où la majorité des portes sont fermées. C’est pour cela que la majorité des femmes qui cherchent à garder leurs enfants, se retrouvent souvent à être limitées par les fonds que leur procure le second parent. Et d’ailleurs :

  • Les chiffres parlent de 72 % des femmes gérant des familles monoparentales au chômage.
  • Contre 68 % pour les familles classiques où le second conjoint est la principale source financière.

Pourquoi les femmes sont plus touchées par cette problématique ?

Le problème des femmes dans cette catégorie, c’est qu’elles font face à des divorces qui les poussent à compter sur la pension alimentaire de l’ex-conjoint, et comme la majorité n’ont jamais travaillé, elles trouvent encore plus de mal à se faire une place dans le monde du travail. Le père est souvent absent, et dans plus de 35 % des cas de divorces, les femmes cherchent à garder leurs enfants, même si elles n’ont pas de ressources. De plus, quand les mères de familles monoparentales ont un travail stable, elles travaillent majoritairement à temps complet, 36 % de ces femmes optent pour un travail complet pour garantir leurs besoins. C’est le contraire dans les familles classiques où 85 % du revenu vient du père et où le revenu de la mère est en général complémentaire.