Edusismo.orgFamilleComment les parents réagissent face à la problématique des familles monoparentales ?

Comment les parents réagissent face à la problématique des familles monoparentales ?

Une autre lecture ?

Comment acheter une structure gonflable géante ?

Nous sommes à l'approche de l'été, vous travaillez dans...

Comment choisir votre table d’honneur pour votre mariage ?

Célébrer son union c’est tellement beau, en revanche, c’est...

Comment regarder un programme TV sur ordinateur ?

Si vous aimez regarder la télévision, mais que vous...

Quel est le prix d’une structure gonflable ?

Vous avez un jardin chez-vous et vous voulez acheter...

Quel réel rapport entre la monoparentalité suite à un divorce et la délinquance juvénile ?

Fortement contestée, la liaison entre les divorces, délinquances juvéniles...

De nos jours, il existe de plus en plus de familles monoparentales, où l’on retrouve un adulte à la tête d’une famille d’un ou de plusieurs enfants. La situation n’est pas toujours facile, qu’elle soit financière ou psychologique, elle peut avoir des conséquences sur les enfants et les parents. C’est pourquoi il est important de les soutenir et de briser l’isolement qui peut les mener à des problèmes bien plus graves.

Quelle est la problématique des familles monoparentales ?

La famille monoparentale est constituée d’un seul adulte, une mère ou un père avec un ou plusieurs enfants. De nombreuses raisons peuvent être la cause de cette problématique, comme un décès, un divorce, la non-reconnaissance d’un père pour son enfant à la naissance, ou encore, tout simplement, un choix des deux parents. Beaucoup de parents font le choix d’élever seuls leurs enfants. Toutefois, les femmes sont les plus touchées par cette situation par rapport aux hommes, elles rencontrent souvent un isolement ou des difficultés financières. On sait qu’élever seul un enfant n’est pas du tout facile avec tout ce qu’il y a à faire, à savoir, l’organisation de la maison, la vie professionnelle et la gestion des enfants. Une famille sur cinq est monoparentale et la pauvreté touche beaucoup de ces familles. 30 % d’entre elles sont touchées et dans la plupart des cas, on retrouve une mère seule avec ses enfants.

Quelles aides pour les familles monoparentales ?

La mairie de Paris a réagi face au grand nombre de familles monoparentales, en effet, 28 % des familles sont monoparentales à Paris contre 20,3 % dans toute la France. La mairie a donc pris la décision d’augmenter l’allocation logement qui est faite aux familles monoparentales à 1 800 euros alors qu’elle était de 1 600 euros par mois. L’attribution de place dans les crèches pour les enfants issus de famille monoparentale est prise en compte, il est même question d’élargissement des horaires de certaines crèches et écoles pour ces parents. D’autres aides sont maintenant disponibles comme :

  • l’insertion et la réinsertion professionnelle des parents de familles monoparentales ;
  • l’aide au départ en vacances.

Cependant, seule la mairie de Paris agit contre cette problématique et ce ne sont que les mères de familles monoparentales qui en parlent et qui se battent pour se faire entendre à travers les reportages et les médias. Même si des projets associatifs sont en cours pour la garde des enfants et l’amélioration de la vie privée des parents, il y a encore beaucoup de progrès à faire là-dessus pour leur assurer un meilleur avenir.

Quelles sont les difficultés que rencontrent les familles monoparentales ?

Les familles monoparentales souffrent de ne pas avoir suffisamment d’aides de la part de l’état. Une famille monoparentale sur deux rencontre de gros problèmes financiers, plus de soucis d’ordre professionnel et personnel et surtout, un grand manque de solution pour la garde de leurs enfants. On retrouve également le cas des parents séparés où les enfants se retrouvent avec deux familles monoparentales, une fois chez l’un et une autre fois chez l’autre. Dans ces cas-là, il y a quand même un partage de responsabilité, ce qui réduit à moitié la difficulté. Par ailleurs, beaucoup de parents sont angoissés par l’éducation de leurs enfants, surtout concernant l’absence de relais et la difficulté à être autoritaire, ce qui peut parfois induire de grosses fatigues physiques et mentales, sans compter le peu de temps que ces parents trouvent pour eux même. Pour y remédier, il est recommandé à ces parents seuls de se tourner vers un suivi psychologique, mais c’est parfois des dépenses en plus et à cause de ce détail, beaucoup s’y refusent. Il existe d’autres alternatives comme les forums de discussion, les associations et les groupes de paroles qui peuvent énormément les aider et il ne faut pas hésiter à les tester.